Parrains, Marraines et faire-part de baptême

Au XIX et début du XXème siècle, le rôle du parrain et de la marraine de baptême étaient de première importance. En effet, si les parents de l'enfant baptisé disparaissaient, c'étaient eux qui prenaient en charge l'enfant. Tant matériellement qu'affectivement. Du fait de cette position privilégiée vis-à-vis du baptisé, les parrains et marraines avaient le droit, si ce n'est le devoir, de donner leur avis quant à l'éducation de leur filleul. De même ils étaient toujours les bienvenus dans la maison de l'enfant ainsi que dans sa vie future. Si encore dans bien des familles au XIXème siècle le ou les prénoms des baptisés étaient donnés par les parrains et marraines et non par les parents, au début du siècle dernier ce sont définitivement les parents qui donnent leur prénom aux enfants, sans attendre et le bapteme et les parrains et marraines. Le faire part bapteme est donc réalisé bien souvent sans associer les parrrains et marraines dans sa réalisation. Mais il appraît courtois de prévenir ces derniers de la rédaction du futur faire part bapteme et, grâce à la personnalisation du faire part bapteme, il peut s'avérer intéressant d'y associer les futurs parrains et la marraines. Ils peuvent, par exemple, produire un mot pour le futur baptisé, mot qui sera inséré dans le texte du faire part bapteme. Une photo des parrains et marraines, avec le futur baptisé, peut également être utilisée pour personnaliser ce faire part bapteme.

Le fait d'associer les futurs parrains et marraines à la réalisation du faire part bapteme est une évolution que nous notons depuis quelques années. Une évolution ma fois fort sympatique, qui nous semble bien correspondre à l'esprit du baptême - et donc de la réalisation du faire part bapteme.